Mont -Aiguille

voie normale

D'hier à aujourd'hui, cette montagne unique a fasciné, émerveillé, intrigué.

Plantée tout là-haut sur son socle, elle attire, force le regard et inévitablement invite à l'escalade, même en hiver !

C'est ce que nous fîmes les 1er janvier et 31 décembre 2001.

Le 1er janvier fut couvert, venté par le sud, avec un thermomètre affichant -2 à l'attaque.

Sous de belles coulées de poudreuse, accueillis par de bonnes rafales nous atteignîmes le sommet.

Il en fut tout autrement le 31 décembre de cette même année !

Froid vif (-10 à l'attaque ) et vent violent (rafales de 80 km/h) ne nous permirent pas de prendre pied dans le couloir terminal.

Si nous avions atteint le sommet, le vent du nord ne nous aurait jamais permis de poser le premier  rappel ! Car comment lancer une corde dans une tuyère ?

1er Janvier 2001

      

Cliquez sur les photos pour obtenir leur agrandissement !

                  

La voie normale du Mont-Aiguille sous son manteau hivernal est une invitation à un alpinisme plaisant.

Ce premier jour de l'année, le ciel s'est rapidement couvert dès le matin sous un vent de sud tempétueux...

   

A droite de l'arête on aperçoit les "Rochers du Parquets" et le "Pas des Bachassons" 

    

A gauche, la façade est du Vercors et au fond la Chartreuse.

 

                   

Jean, termine la traversée dite "du câble".

De beaux passages pour rejoindre la cheminée terminale.

 

 

Les coulées de poudreuse nous rendent visite à intervalles très réguliers !

 

                

Solitude assurée au sommet !

                   

La photo du groupe au "timer" sous les rafales !!!

 

On ne dégustera ni la bouteille de "Jurançon" ni le froid-gras : trop froid, trop venté !

                        

Retour à la nuit bien arrosé !

 

31 Janvier 2001